grande surface covid 19
Vente en ligne

Les grandes surfaces se sont bien adaptées lors de la crise sanitaire

Mars 202, puis automne 2020, deux dates que nous n’oublierons pas de si peu. La crise de la Covid-19 a tout ravagé si l’on peut dire. Les français ont perdu leurs repères, on leur a supprimé le droit de se déplacer librement, pour ne pas que cette pandémie soit encore plus dramatique qu’elle ne le fut. Au moment où est écrit cet article, nous sommes en pleine seconde vague avec le confinement adapté. Mais on espère fort s’en sortir et trouver le plus rapidement une vie normale.

Comment les grandes surfaces ont-elles organisées le changement ?

La grande distribution a effectivement rencontré du nouveau dans sa manière de vendre. Il a fallut répondre aux nombreuses demandes des clients sur internet pour le drive et la livraison à domicile. Mais les entreprises françaises avaient déjà quelque peu anticiper cela, à l’image de Carrefour, lisez cet article où Matthieu Malige parle du e-commerce et de son importance lors la première vague.

On peut constater ici et là quelques petits troubles, avec surtout au début du confinement un vent de panique qui a soufflé et par conséquent une ruée sur les commandes. D’ailleurs, à cette époque, nombreuses bases de données des sites de e-commerce étaient saturées. Tout le monde a fait le nécessaire, et aujourd’hui on peut acheter en ligne ses courses sans rencontrer de soucis.

Savoir rassurer les clients

C’est un point essentiel qui a permis aux français de continuer à faire leurs achats dans leurs magasins préférés. Désinfection des chariots, distanciation, les grandes surfaces ont veillé à que tout soit le mieux respecté possible, à commencer par le port obligatoire du masque.

Ces enseignes parfois montré du doigt parce qu’elles étaient ouvertes alors que l’on avait fermé les commerces non essentiels ont même été solidaires. Certaines en proposant un espace dédié aux petits commerçants de leur ville. Et puis n’oublions pas de préciser qu’un Carrefour à Epinal, Nice, Bordeaux ou Castres vend des produits de producteurs locaux, d’agriculteurs, de fermiers, d’artisans.

Nous voila rassurés pour cette seconde vague de la Covid 19, les grandes surfaces ne vont pas être en rupture de stock de pattes, farines, papier toilette ou autres denrées. Et les règles sanitaires bien respectées pour rendre ces lieux, des lieux où le lien social résiste malgré tout.

Previous Post

You Might Also Like